L’Église aux Portes de l’Isère

Notre vision

L' Église ÉPI a une vision apostolique, développe le royaume de Dieu, impacte la ville, la région, le pays et jusqu’aux extrémités de la terre, équipe chacun pour rentrer dans sa destinée.

"Ne crains point ; mais parle, et ne te tais point, Car je suis avec toi, et personne ne mettra la main sur toi pour te faire du mal: parle, car j'ai un peuple nombreux dans cette ville."

Actes 18:9-10

Être

Être

Construction de la
maturité spirituelle

Faire

Faire

Équiper
pour servir

Fédérer

Fédérer

Au travers d'une
main d'association

Engendrer

Engendrer

Des ministères autour
d'un même ADN

Nos missions

Une église pour
toutes les nations, qui

  • Encourage l’implantation et la multiplication d’églises.
  • Agit dans le monde.
  • Veut être au service des autres.
  • Forme des leaders influents.

Ce que nous croyons

Nous croyons

Que la Bible est la parole de Dieu, autorité et vérité souveraine en matière de foi et de vie.

Nous croyons

En un seul Dieu éternel : Père, Fils et Saint-Esprit.

Nous croyons

En Jésus-Christ, notre Seigneur, né de la vierge Marie,
Dieu fait homme.
A sa vie sur terre sans péché, ses miracles, sa mort rédemptrice,
sa résurrection corporelle, son ascension, son oeuvre médiatrice et son retour sur terre à venir, dans la puissance et la gloire.

Nous croyons

Au salut de l'Homme (homme et femme) pécheur et perdu, justifié non par ses œuvres, mais par sa foi repentante, dans le sang de Jésus-Christ versé, à la renaissance de son esprit par le Saint-Esprit et au baptême d'eau par immersion.

Nous croyons

Au baptême dans le Saint-Esprit, donné aux croyants qui le demandent et l'exercice des dons spirituels.
Le chrétien, qui en est rempli, est rendu capable de vivre une vie sainte.

Nous croyons

A la puissance du Saint-Esprit, à la guérison des malades par la foi en Jésus-Christ, en conséquence de son oeuvre rédemptrice à la croix, aux miracles et à l'autorité spirituelle.

Nous croyons

A l'unité, par le Saint-Esprit, de tous les croyants formant l'Eglise, le corps de Christ, dont l'expression est l'église locale.
Aux ministères donnés à l'église, pour le développement des croyants, et pour aider les chrétiens à rentrer dans leur appel.

Nous croyons

A l’enlèvement de l’Eglise, corps de Christ composé de tous les croyants.

Nous croyons

A la résurrection de tous : les perdus pour le jugement et la condamnation éternelle, les sauvés pour la vie éternelle.

Nos valeurs

La parole de Dieu

L'autorité de la Parole de Dieu : l'enseignement de la bible est la nourriture qui apporte vérité, force et foi.

« Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour
enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice ». 2 Timothée 3:16

La prière

Un moyen privilégié de communion avec Dieu pour intercéder avec foi, les uns pour les autres et en faveur de tous les peuples.

« Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples.» Esaïe 56:7

La vie de l'esprit

Une vie dirigée sous l'autorité et la liberté du Saint Esprit, au travers de la manifestation de ses dons.

« Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Eternel des armées.» Zacharie 4:6

 

La louange & l'adoration

Un cœur d’adorateur connecté au cœur de Dieu.

« Que tout ce qui respire loue l'Éternel! » Psaumes 150:6

L'évangélisation

L'annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus:
communiquer son message à travers son amour et sa puissance.

« Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création ». Marc 16:15

 

La mission

Envoyer au loin, dans une culture différente, pour établir et développer le royaume de Dieu.

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce
que je vous ai prescrit.». Matthieu 28:19-20

La communion fraternelle

Une vie de famille, de soutien, de partage, d'entraide et ouverte à l'accueil de l'autre.

« Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. » Actes 2:42

L'amour

Une attitude de coeur volontaire qui pousse au renoncement de soi et qui manifeste la compassion et le pardon.

« Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. » Jean 13:34

 

L'humilité

L'acceptation du regard de Dieu sur nous, qui va nous mettre au service de l'autre, en cherchant son intérêt avant le nôtre.

« Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. » Psaumes 2:3

La loyauté

C'est le fruit d'un coeur authentique, fidèle, et qui marche dans la redevabilité.

« C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.» Matthieu 25:23

 

L'équipe pastorale

Emmanuel LAMBOTIN

Emmanuel LAMBOTIN

Pasteur principal de l’Église aux Portes de l’Isère et son épouse Priscille.

J’ai grandi dans une famille dite chrétienne, mais à la maison nous ne parlions jamais de Jésus. Mon père buvait et faisait parfois des cures de désintoxication. Il était quelquefois agressif avec ma mère et ils se disputaient très souvent à cause de l’alcool. Il a eu son premier cancer à l’âge de 35 ans.

Pourtant, vers l’âge de 12 ans, j’ai, pour la première fois, vécu quelque chose de particulier avec Dieu. Je ne peux pas dire quoi exactement, mais au plus profond de moi, à partir de ce moment-là, je savais que plus tard je servirai Dieu. Mais en grandissant, souvent je disais : « Tout, mais pas curé !!! », parce que je voulais me marier (les curés ne se marient pas). Il faut dire aussi qu’à l’école primaire, j’étais scolarisé chez les sœurs. Quel courage elles ont eu avec moi !!! J’étais un enfant comme on dit : « vivant, turbulent ! », certainement hyperactif.

Depuis tout petit, j’avais une passion : le sport et tout particulièrement le foot. Mes parents m’ont raconté : alors que je ne parlais pas, ni même ne marchais, je restais devant une armoire jusqu'à ce qu’ils me donnent le ballon qui y était rangé.
Et c’est comme cela qu’à l’âge de 5 ans, j’ai débuté le football dans un club, dans le sud de la France.

Malgré la réussite dans le sport, je ressentais au plus profond de moi un grand vide. J’étais à la recherche de Dieu. Je me posais des tas de questions, sur l’avenir, le paradis, l’enfer, la vie après la mort, l’existence de Dieu. Beaucoup de questions, mais pas de réponses. J’avais l’impression de vivre dans le noir, enfermé, comme si tout autour de moi n’était qu’obscurité. J’avais le sentiment de vivre avec un lourd sac sur les épaules.

Vers l'âge de 17 ans, j’ai rencontré des gens qui m'ont parlé de l’amour de Jésus, et m’ont expliqué ce que Jésus avait fait pour l’humanité. Dans un premier temps je réfléchissais et me disais : « Il faut faire attention, ce doit être une secte. » Mais j’ai quand même accepté la Bible qu’ils m’ont offerte, en me disant : « Nous verrons bien après l’avoir lue ». Je me suis donc empressé de lire cette fameuse Bible, et je me suis rendu compte que la Bible était différente de l’enseignement que j’avais reçu.

A plusieurs reprises entre 17 et 21 ans, je me rendis à l’église, suppliant Dieu de se révéler à moi, convaincu, de son existence, que Jésus était le chemin qu’il fallait suivre. La question demeurait maintenant : comment faire pour Le rencontrer ?

Puis un jour, en pleine nuit, dans ma chambre, alors que j’étais seul, c’est comme si ma vie défilait devant moi, comme un film. Je fus convaincu que Jésus était bien mort pour mes péchés, et que j’avais besoin de Son pardon. Je lui ai alors donné ma vie.

A partir de ce moment, ma vie a complètement changé, je n’étais plus le même, ma vie fut littéralement transformée. J’étais une nouvelle personne. Quand je pense à la façon dont Dieu s’est révélé à moi et à la façon dont Il a conduit ma vie jusqu'à aujourd’hui… cela me fait penser à ce qu’a dit quelqu’un : « Jésus-Christ dans ton cœur, c’est la révolution dans ta vie ».

J’ai eu le privilège de servir Dieu en Afrique, en tant que missionnaire dans la zone de Bambari en Centrafrique.

Je suis devenu le pasteur principal de l’Église ÉPI en 2010.

Je suis, avec mon épouse Priscille, parent de quatre filles : Naomie, Salomé, Pauline et Clémence.

Lire plus >x Fermer
Josué PÉNA

Josué PÉNA

Pasteur enseignant à l’Église aux Portes de l’Isère, marié à Marie Ange
depuis 34 ans, 3 enfants, 5 petits enfants.

C’est à l’âge de 18 ans que ma vie a pris une direction qui allait détruire peu à peu mon existence. En recherche de la vie avec un grand « V » et de l’amour avec un grand « A », j’ai ouvert plusieurs portes que beaucoup de jeunes en soif de vérité et de liberté, ont aussi ouvertes. L’alcool et la drogue sont devenus « mes amis intimes » et malheureusement, moi qui recherchais la vraie vie, le véritable amour, je suis devenu esclave de ces addictions. Le « toujours plus » devenait pour moi ma recherche, puis mon indispensable.

Jusqu’au jour d’un mois de juin sur les routes de l’Andalousie,
de retour du Maroc, un accident de voiture allait tout bouleverser. Échappant
par miracle, à l’âge de 24 ans, une question allait faire basculer ma vie :
"J’ai 24 ans, j’aurai pu mourir dans cet accident… et après qu’est-ce qu’il y a ?"

C’est à ce moment qu’une conviction, pour ne pas dire « une voix intérieure » que je ne connaissais pas, est apparue en moi : « Je suis Dieu et j’existe ! ». L’effet du choc peut-être, enfin c’est ce que je me suis dit… Mais non cela résonnait en moi comme une révélation ou plutôt comme un nouvel horizon : « Si Dieu existe, je dois le trouver ! ». Telle fut ma nouvelle orientation. Je laissai toute cette vie de destruction en arrière et je décidai de retourner sur la ville de mon enfance : Grenoble.

Là, après un parcours de remise en question, je participais à une rencontre de jeunesse chrétienne, sous l’invitation de mon frère cadet qui lui avait déjà fait une expérience particulière avec Jésus. Là ce fut, non pas le point final, mais bien le point de départ pour une merveilleuse route avec le Seigneur Jésus. Ce soir-là je donnais ma vie à celui qui était en vérité la vie avec un grand « V », qui était l’amour avec un grand « A ». C’est lui qui est devenu mon indispensable et cela dure depuis maintenant 36 ans.

Nous avons rejoint l'Église ÉPI en 2015 et jusqu’à présent nous ne pouvons que témoigner de la fidélité de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Lire plus >x Fermer

La fédération

Fédération des Eglises du Plein Evangile en Francophonie.
Ensemble, bénissons la France et la francophonie.


La FEPEF est une fédération d’églises autonomes qui, elle-même, est affiliée au CNEF (Conseil National des Évangéliques de France). Ses églises partagent les mêmes valeurs doctrinales et ont décidé de travailler ensemble. Chacune d'elles est constituée en association cultuelle et déclarée en Préfecture ou au Tribunal Administratif selon la région dont elle dépend (Loi 1905 Alsace Moselle).